À propos

L'humain essaye toujours de se distinguer de ce qui l'entoure mais n'obtient généralement que l'effet inverse. Il se fait oublier, disparaît parmi les autres en se créant un masque quotidien inconscient: un carnaval caricatural. 

Ici c'est un travail plastique sur la personne et sa présence au monde. Une disparition par la couleur. Le modèle est plongé dans un univers (fabriqué ou déjà existant), partiellement ou entièrement peint, pour se fondre à l'espace, être envahit et s'y intégrer pour créer une unité ou au contraire s'en démarquer totalement pour ne se concentrer que sur lui-même.  

 

Ils font ressentir plusieurs émotions, entre angoisse et plénitude. Un questionnement : quelle est leur place ? Et si leur place est ici, quels sont ces changements qui s’opèrent autour d'eux ?…

L'espace se confond entre décors et modèle. Tant d'éléments à mettre en adéquation et à saisir par la photographie : les différents états des matières et de la peinture, leurs évolutions dans le temps, les changements de lumière et les sensations perçues par le modèle, ses expressions et postures, le cadrage et le point de vue pour ne sélectionner que l'essentiel.